onAir, l’application qui vous alerte quand les personnalités qui vous intéressent passent dans les médias !!

I. Quel service apporte onAir ?

On a tous des notions différentes de « personnalité », ils peuvent être des peoples, des acteurs, des écrivains, mais aussi des sportifs, des leaders d’opinion et autres chef d’entreprise (vos concurents, vos clients…) …). Il y a même des personnalités du monde religieux ! Un service qui se veut universel, donc.

Sous une apparence peut-être futile se cache en fait un service vraiment utile à tous. Avec cette jeune application 100% lyonnaise, vous pouvez en effet suivre des personnalités aussi bien pour votre culture personnelle que pour votre métier.

Smartphone_Ordinateur

II. Comment est née l’idée onAir ?

Vassili (le fondateur de la start up) a eu cette idée alors qu’il était lui-même salarié d’une grande entreprise de la région, Cegid. Son patron est passé sur une radio économique qu’il écoutait pourtant régulièrement, mais il ne l’a su que quelques jours après. « Quand j’ai su qu’il était passé sur les ondes, j’ai d’abord ressenti la frustration d’avoir raté le direct. C’est toujours intéressant d’entendre son patron parler de la boite dans laquelle on bosse. Sans compter que j’aurais pu faire pâle figure devant un client m’apprenant qu’il avait fait une annonce importante… »

Bobine4

III. L’équipe

L’idée de lancer un service d’alerting média germe rapidement et Vassili en parle à ses amis proches. Devant l’engouement pour ce projet, ils décident de se lancer dans l’aventure. Vassili rédige les spécifications fonctionnelles de l’application qu’il a en tête et trouve une équipe de développeurs lyonnais et stéphanois, histoire de réconcilier tout le monde 😉 La base initiale de personnalités est créée au prix de longues soirées et de WE consacrés à ce projet. Au fil des séances de travail, la petite équipe finit par s’associer. Et maintenant, pas moins de 15 amis sont présents au capital de la startup prometteuse… En moins de 5 mois, l’application voit le jour, d’abord sur iOS puis sur Android et enfin comme application web disponible à tout utilisateur (même les récalcitrants aux smartphones).

Equipe

IV.Le lancement

Quelques mois après son lancement, le succès est au rendez-vous et Vassili décide de quitter son boulot de salarié pour se dédier à 100% à ce projet. Avec l’aide de quelques stagiaires, onAir se développe et permet à ses utilisateurs de s’abonner non plus seulement à des personnalités mais aussi à des émissions. « Ce sont nos utilisateurs qui nous ont incités à développer cette fonctionnalité. Nous-nous étonnions de voir certains d’entre eux s’abonner à un très grand nombre de stars du showbiz. Nous les avons contactés pour connaître leurs motivations et avons découvert qu’ils ne voulaient pas rater les invités de leur émission TV favorite. Nous avons alors proposé le service d’abonnement sur émission qui a tout de suite rencontré son public ! »

téléchargement

V.Présents dans différents secteurs :

L’application est aussi particulièrement appréciée dans le domaine politique. De plus en plus de personnalités du monde politique mettent d’ailleurs un logo onAir sur leur site web pour inciter leurs visiteurs à les suivre sur onAir. « On a récemment placé un logo chez Xavier Bertrand, qui est quand même un poids lourd dans le milieu politique, et aussi sur le site de Thierry Braillard, secrétaire d’état aux sports. En fait, onAir ne fait que des heureux : les personnalités qui ont besoin de pouvoir toucher leur public d’une manière plus personnelle que les réseaux sociaux, les médias à qui nous apportons une audience très captive et évidemment les utilisateurs que nous aidons à ne plus rater les prises de paroles des personnes qui les intéressent. » Alors onAir, l’appli qui rend heureux ? Vassili, en tous cas, n’est pas loin de le penser !

original

VI.Quel est alors la différence par rapport au fait de suivre des gens sur Twitter :

C’est vrai que certaines personnes annoncent leurs passages médiatiques sur Twitter mais pas toutes, loin s’en faut. Il y en a de plus en plus qui se contentent en fait de retwitter nos  tweets (car tout ce que nous annonçons à notre communauté est retweeté sur un de nos 11 comptes thématiques, voir @onair_politique, @onair_musique par exemple)

Ensuite, la principale différence entre Twitter et nous c’est ce que les pros appellent le taux de reach.

Sur Twitter il est en moyenne de 15%. Vous avez 100 followers ; seuls 15 vont en fait lire ce que vous écrivez. Car il y a énormément de contenu en circulation et on ne lit pas tout.

Sur Facebook c’est pire : le taux de reach est de 5% en moyenne car Facebook coupe les robinet dns le but de vous faire passer à la caisse pour toucher plus de monde.

Nous, nous diffusons l’info à 100% des gens qui ont manifesté de l’intérêt pour une personnalité. Donc les fans sont sûrs de recevoir l’info. Et ça restera durablement comme ça car nous n’annoncerons toujours que les prises de paroles publiques et rien d’autre. Car la présence dans les médias traditionnels reste, quoi qu’on en dise, le meilleur moyen pour une personne d’engager son audience c’est à dire de fidéliser ses fans, ou de faire avancer ses idées…

Ils vous attendent ce soir pour répondre à vos questions au F&K

leur site internet ICI

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *