La Mère Brazier s’installe à Vaise !

Le chef lyonnais, doublement étoilé, Mathieu Viannay, ouvrira très prochainement l’Épicerie-Comptoir Mère Brazier, au numéro 53 de la rue de Saint-Cyr, entre la gare de Vaise et le quartier Industrie.

L’établissement sera un lieu de restauration, mais aussi un coin épicerie fine, charcuterie, boulangerie-pâtisserie, primeur et cave. Pleins de bonnes choses en réserve, donc. D’autant plus que tous les produits seront faits sur place par l’équipe du chef !

De G ?? D : Paul Blanc, Paul Bocuse, Jean Vettard, Jean Vignard, Christian Bourillot, Roger Roucou, Paul Lacombe, Guy Thivard, Marius Vettard (cach?? derri??re Eug??nie Brazier).

Un peu d’histoire…

Eugénie Brazier est née et a grandi à La Tranclière, à six kilomètres au sud de Bourg-en-Bress. C’est dans une famille de paysans bressans qu’elle apprend les bases de la cuisine dès son plus jeune âge.

À la fin de la Première Guerre mondiale, alors qu’elle n’a que 20 ans, elle se fait embaucher chez la Mère Fillioux, à Lyon, où elle fait son apprentissage. Plus tard, dans la même ville, elle se fait une solide réputation après un passage à la Brasserie du Dragon.

la-mere-brazier-lyon

En 1921, Eugénie crée son premier restaurant, un bouchon lyonnais typique, au numéro 12 de la rue Royale, dans le 1er arrondissement de Lyon. Les débuts sont difficiles, mais, grâce au bouche-à-oreille et aux éloges du grand critique gastronomique Curnonsky du Club des Cent, l’établissement devient rapidement « the place to be. »

la mère brazier dessert

la mère brazier plat
En 1929, elle ouvre son second restaurant au Col de Luère. Il devient l’annexe de son restaurant lyonnais et devient un repère pour ses clients, surtout les week-ends et au retour des beaux jours.

la mère brazier plat

En 1932, le Guide Michelin la récompense de deux étoiles pour ses deux restaurants. En 1933, Eugénie Brazier fait partie de la première promotion de grands chefs cuisiniers à obtenir 3 étoiles au Guide Michelin. De plus, elle a reçu deux fois trois étoiles pour ses deux restaurants, exploits que seuls 4 autres chefs dans le monde ont accompli.

la mère brazier plat

Son restaurant lyonnais est une véritable institution, et la Mère Brazier devient l’emblème de la ville de Lyon et de la cuisine lyonnaise. Paul Bocuse a notamment fait ses classes chez elle, au Col de la Luère, quand il avait 20 ans.

Authentique affaire de famille, le restaurant de la rue Royal a été sous la direction Gaston Brazier, le fils d’Eugénie, puis de sa petite fille, Jacotte, avant d’être transmis à Philippe Bertrand et Bob Tosh, en 2004. Ces derniers conservent le nom de l’établissement « La Mère Brazier », ainsi que l’esprit de la maison avec des menus traditionnels.

la mère brazier restaurant lyon

En 2008, Mathieu Viannay, élu meilleur ouvrier de France en 2004, rachète le restaurant et accède à sa deuxième étoile, un an plus tard.

mathieu viannay lyon

Et il continue ainsi de faire vivre l’art culinaire d’Eugénie avec l’Épicerie-Comptoir Mère Brazier, dont l’ouverture est prévue entre fin novembre et début décembre.

la mère brazier noel

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *