Fill Up Média: les futurs JCDecaux de la station-servie et ce sont des Lyonnais!!!!!!

2015 et 2016 seront des années charnières pour l’entreprise villeurbannaise. L’augmentation de capital en cours devrait accompagner l’évolution du parc d’écrans en stations-service et favoriser l’embauche de nouveaux collaborateurs.

unnamed

« Nous avons la volonté d’inonder le marché et de devenir le JCDecaux de la station-service », explique sans détour Manuel Berland co-fondateur de Fill Up Média, société spécialisée dans la commercialisation d’écrans publicitaires installés directement sur les pompes à essence. Et, pour atteindre cet objectif de long terme mais aussi 14 M€ de CA à horizon 2018, la jeune PME entend dès à présent asseoir sa position de leader. « Nous avons un seul concurrent à Bordeaux. Il équipe à l’heure actuelle une dizaine de stations alors même que nous comptons 2.500 écrans dans quelque 550 stations services », détaille Aurélien Grillot, un des quatre associés de Fill Up Média. De fait, pour conserver cette longueur d’avance, les jeunes entrepreneurs vont lever 2 M€ avant la fin du premier trimestre 2015 pour financer notamment un parc de 1.000 caissons supplémentaires. Plus lumineux, doté de balises NFC et ibeacon (pour Apple), ces écrans nouvelle génération conçus par un bureau d’étude parisien seront, a priori, tous installés d’ici septembre 2015. D’ores et déjà, des pilotes ont été lancés chez Agip, Carrefour et Auchan. Prochainement les stations Total profiteront aussi du dispositif innovant. Afin de réunir les 2 M€ nécessaires, un fond d’investissement régional entre au capital de Fill Up Média à hauteur de 400.000 €. Des investisseurs, notamment des industriels lyonnais, ont rejoint l’aventure et apporté 400.000 €. « Bpifrance nous a accompagnés pour trouver les partenaires adéquats. Ils connaissent bien le marché et ses acteurs… En ce sens, ils ont pu nous fournir des conseils avisés », détaille Aurélien Grillot. Bpifrance a également soutenu la PME en cautionnant un prêt bancaire de 600.000 € et en abondant à hauteur de 50 % (400.000 €) les prises de participation au capital. Afin d’accompagner la croissance de l’entreprise, une phase de recrutement a déjà été planifiée. Ainsi, rapidement les effectifs devraient passer de 4 à 10 en 2015 puis à 20 en 2016. En termes de profils, les dirigeants entendent s’entourer de collaborateurs expérimentés. Les besoins concerneront très rapidement le commercial mais aussi le graphisme et la technique pour effectuer la supervision de réseau.

S’appuyer sur l’existant

Au niveau de son modèle économique, Fill Up Média souhaite conserver le même cap. La PME permet aux stations équipées d’écrans de diffuser un tiers de communication sur leur propre marque et met à disposition de ses clients l’espace restant. Autre caractéristique de la régie : sa volonté de conserver une typologie variée d’annonceurs pour sécuriser le volume d’activité (TPE locales, grands comptes…). « Aujourd’hui, notre taux de renouvellement d’annonceurs se situe entre 70 et 83 % », note Manuel Berland. Pour continuer à adresser les acteurs de taille modeste, en plus de son activité d’opérateur du réseau et de régie, Fill Up Média a dû très rapidement ajouter une corde à son arc : celle de studio de création. Car les agences proposent souvent des tarifs dissuasifs pour ce segment de clients. En ce qui concerne sa stratégie d’implantation, en revanche, Fill Up Média entend se renouveler. « Nous portons la volonté de nous rapprocher des
centres villes », détaille Manuel Berland. Un partenariat signé en début d’année, avec Shell, participe à la diversification des situations géographiques. Il vient favoriser le déploiement sur les autoroutes. « Nous allons augmenter considérablement notre audience grâce à ces écrans et toucher environ 1,1 M de voyageurs chaque semaine en plus des 2,5 M d’automobilistes déjà sensibilisés », annonce Aurélien Grillot. L’objectif de cette stratégie : cibler à la fois les familles le week-end et les actifs (commerciaux, chefs d’entreprises, cadres…) la semaine. Pour ce dispositif, l’action de Fill Up Média diffère quelque peu de son métier traditionnel dans la mesure où elle agit comme régie sur du matériel existant implanté non pas directement sur les pompes mais à proximité de l’espace détente. Un emplacement de choix puisque 70 % des personnes sur les aires vont aux toilettes, prennent un café, achètent à manger… « Nous saisissons les opportunités quand elles se présentent”, conclue Aurélien Grillot.

 

Source: http://www.lejournaldesentreprises.com/chutier/rhone-fill-up-media-va-lever-2-meur-pour-asseoir-sa-position-de-leader-16-03-2015-249395.php?xtor=EPR-7-%5BNewsletterQuotidienne%5D-20150317-%5B+Rhône.+Fill+Up+Media+va++lever+2+M€+pour+asseoir+sa+position+de+leader%5D&utm_source=newsletter-quotidienne&utm_medium=email&utm_campaign=20150317&utm_content=%5B+Rhône.+Fill+Up+Media+va++lever+2+M€+pour+asseoir+sa+position+de+leader%5D

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *