Ces start-upers qui vivent des deux côtés de l’Atlantique

Des entrepreneurs de la tech française sont séduits par l’univers américain, mais ils n’en restent pas moins fidèles à la France, qui a également des atouts.

Certains se sont définitivement installés dans la Silicon Valley, il y a quelques années. D’autres, de plus en plus nombreux aujourd’hui, sont certes intéressés par les avantages des Etats-Unis, mais ne négligent pas pour autant les atouts français. Conséquence, ils vivent entre deux continents…

Nouveau modèle

« Je suis fan du modèle que les Français adoptent désormais : le commercial et le marketing aux Etats-Unis, puisque c’est là que se trouvent les talents dans ce domaine, et la recherche et le développement en France », explique Frédéric Montagnon, installé à New York depuis 2013. Ce Français, qui vient de lancer une nouvelle start-up, Secret Media, dont le système a pour but de déjouer les logiciels qui bloquent les publicités sur Internet, s’appuie ainsi sur une équipe de développeurs basée en France. Matheux, têtes bien faites, subtils et originaux, les spécialistes ne tarissent pas d’éloges sur les cerveaux de l’Hexagone…

Penser global

Gilles Poupardin fait lui aussi des allers et retours : il est parti à San Francisco pour puiser de l’énergie dans la Silicon Valley, comme il le dit, après avoir lancé un premier projet en France. Puis, incubé à Paris Nouveaux Médias, il a fondé Whyd, un système permettant d’avoir toute sa musique en un seul endroit, à partir de sources de streaming diverses. Aujourd’hui, même s’il vient de lever des fonds en partie en France, il pense à loger la start-up en Californie. Pour l’énergie, toujours. Et son associé est chinois. « De plus en plus d’entrepreneurs pensent global », résume-t-il. La musique n’a pas de frontières…

 

Source:http://www.bpifrance.fr/Vivez-Bpifrance/Actualites/Ces-start-upers-qui-vivent-des-deux-cotes-de-l-Atlantique-10037

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *