2 architectes Lyonnais choisis pour la 3ème année consecutivepour faire la Love Capsule de Glace en Suède.

Luc Voisin et Mathieu Brison, architectes à Craponne, ont été sélectionnés parmi 150 candidats pour réaliser la suite confort de l’Iced Hotel Jukkasjarvi en Laponie Suédoise…

648x415_suite-confort-iced-hoteljukkasjarvi-suede-realises-luc-voisin-mathieu-brison-deux-architectes-lyonnais

Tous les ans l’hôtel organise un concours pour faire LA suite de glace. Et pour la troisième année consécutive ce sont nos lyonnais qui ont gagnés.

Voici leur projet de 2014 : ici 

VueGenerale_635 AteliersKumquat_ICEHOTEL2014_RococoLuxurySuite_01 UpThere___LesAteliersdeGermaine_08 image_profil_14328032637592

Ils sont en général plus spécialisés dans la réalisation de jardins, de conception de bureaux ou la rénovation de bâtiments. Mais cette fois-ci, les architectes des ateliers KumQuat, ont aménagés une suite en neige et en glace dans l’IceHotel Jukkasjarvi, situé en Suède à 200 kilomètres du cercle polaire.

La « Love Capsule » :

Du 26 novembre au 10 décembre 2015 ils sont partis aménager une pièce de 25m2, louée 600 euros la nuit et baptisée « Love Capsule ».

1008x646_suite-confort-iced-hoteljukkasjarvi-suede-realises-luc-voisin-mathieu-brison-deux-architectes-lyonnais

« Le thème était libre. On est parti sur le mobilier des années 70 aux formes arrondies. Nous nous sommes inspirés des hôtels japonais et des love room » détaille l’architecte. L’idée était d’en faire un endroit confortable semblable à un cocon car la température dans les chambres est à -5°C. On voulait que les clients aient l’impression de dormir sur de la fourrure plutôt que sur de la neige.»

tumblr_o04ac172Kk1t3ocduo1_500 tumblr_o04ac172Kk1t3ocduo2_500

Capture d’écran 2016-01-12 à 12.06.44 Capture d’écran 2016-01-12 à 12.06.13 Capture d’écran 2016-01-12 à 12.06.28

Des complications techniques à surmonter :

Pour réaliser leur projet, ils ont dû apprendre à manier la tronçonneuse, les ciseaux à bois, le papier de verre et un fer à repasser, indispensable pour lisser la glace et la rendre transparente. « Ce sont des techniques que nous ne connaissions pas mais que nous avons apprises au fur et à mesure », sourit Mathieu Brison.

« Cette année, on a été obligé de s’adapter. D’habitude, à la même époque, les températures descendent à -15° ou – 20° ; Cette fois, il faisait 0 ou -5°, la neige était bien plus molle. Ce qui était compliqué ».

Capture d’écran 2016-01-12 à 12.33.00 Capture d’écran 2016-01-12 à 12.33.14

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *